Francisco_de_Goya_-_La_casa_de_locos_-_Google_Art_Project.jpg

La Casa de los locos - Francisco de Goya

PROCHAINEMENT 


"Textes Itinérants" va prochainement  créer « Médée parmi les fous ».

Le texte sera interprété par Ghyslaine Gil (Suzanne Duprat) et Etienne Brac (Léon Grupin ). Il sera mis en scène par l'auteur,  André Fornier.

 

Pour tous renseignements complémentaires :


André Fornier
Email : andréfornier@orange.fr
Téléphone : 06.78.54.96.32.

MEDEE PARMI LES FOUS

Goya, théâtre, André Fornier, textes itinerants
Goya, théâtre, André Fornier, textes itinerants

Médée parmi les fous

Retreton, 1937.

Dans le réfectoire de l'asile d'aliénés de Retreton, Suzanne Duprat, âgée de quatre-vingt-trois ans, répète avec Léon Grupin, son garde-malade, un spectacle qu'elle voudrait jouer devant le médecin et les religieuses de l’hospice, pour dire son innocence du crime d'infanticide dont on l'accuse. Elle déclare être une princesse du cinquième Siècle avant Jésus-Christ, dont l’histoire aurait été transformée par Euripide en l’histoire de Médée. Dans son spectacle, Suzanne revisite la pièce d’Euripide à l’aune de sa folie, en innocentant Médée de ses crimes.

Le texte d’André Fornier, à travers la relation entre cette vieille dame et ce jeune homme explore le monde de la folie, de l’infanticide et du théâtre comme moyen de se dire, comme « mensonge vrai » et comme une possible thérapie.

A la fin de leur répétition, on ne saura toujours pas qui est la véritable Suzanne :  la princesse Aldébarane, une comédienne du Théâtre Jarry de Antonin Artaud, ou Suzanne Duprat coupable d'infanticide et du meurtre de la maîtresse de son époux.

Mais c'est l'heure du repas, la répétition doit s'achever. Suzanne en urgence invente une fin à son spectacle dans laquelle elle déclarera qui elle est réellement...

Médée parmi les fous (extrait)

« Je suis internée à l’hospice de Retreton dans le pavillon des agités depuis le 19 avril 1937. Le docteur Muller m’a prescrit de l’électrochoc quarante-huit fois depuis que je suis ici, afin de me vider de mon moi. Ensuite on m’a forcé d’aller à la messe deux fois par jour. Moi qui n’ai commis aucun crime je me vois reléguée dans cet hospice à cause de la machination de la police et de l’administration qui se sont laissé berner par Monsieur Euripide. Alors, ce soir je vais jouer l’histoire de ma vie. Ma véritable histoire, pour que l’on reconsidère la demande de libération que j’ai fait parvenir au docteur Muller. Aussi, je vous demande avec solennité de me laisser repartir dans mon siècle. Monsieur Léon Grupin, va me donner la réplique. Oh ! il fera ce qu’il pourra, le pauvre. Il n’est pas très bon, alors soyez indulgent* ..."

*Médée parmi les fous, André Fornier, 2022.(editions "Textes Itinérants".)

 

Le texte est écrit pour une comédienne et un comédien.

Pour toute information : 

andrefornier@orange.fr

*****​

Les textes  de André Fornier sont déposés à la SACD.